Quand le régime dictatorial de Yaoundé traite la justice française de justice aux ordres

Quand le régime dictatorial de Yaoundé traite la justice française de justice aux ordres

Lundi 31 mai, des camarades activistes ont été présentés au juge pour une énième fois.

Ils sont accusés d’avoir activement participé à l’assaut mené sur l’Ambassade du 237 à Paris le 26 janvier 2019, et ont été entendus pour des faits de dégradation en réunion, violation de domicile et vol de denrées alimentaires (un pot de yaourt).

La partie civile (ambassade du Cameroun) a estimé que ces faits sont minimes et a proposé les faits suivants : ASSOCIATION DE MALFAITEURS EN BANDE ORGANISÉE AVEC RÉUNION PRÉMÉDITÉE EN VUE DE LA DÉGRADATION DE L’AMBASSADE.

Elle a également demandé un complément d’enquête et l’ajout d’une cinquantaine d’activistes dans le dossier. Des demandes qui ont été rejetées par le juge.

Le délibéré aura lieu le 5 juillet 2021. Il est important que nous marquions notre solidarité à leur endroit par notre mobilisation massive au tribunal de Paris, mais surtout que nous nous mobilisions pour dire stop au régime illégitime de Yaoundé car il s’agit avant tout du procès du régime contre les activistes.

United 4 Cameroon, because justice matters

commodo ipsum pulvinar Nullam ut Donec amet, eleifend Aenean dolor
fr_FRFR